— L’origine du restaurant —

Tout commence dans un très beau petit village breton et plus particulièrement dans le jardin d’hiver de Marie Paule. Dans son jardin d’hiver, elle passe du temps au calme, profite des saisons, en retrait des bruits de la ville. Elle y cultive de savoureux fruits et légumes mais aussi des plantes aromatiques, qu’elle utilise pour agrémenter ses recettes.

Entre dehors et dedans, Marie-Paule accueille dans son jardin d’hiver ses filles, ses petits-enfants, ses amis… toutes les personnes qui lui tiennent à cœur. Durant ces moments conviviaux, on échange, on s’esclaffe, on découvre, on sourit… dans un environnement unique, naturel et chaleureux.

Mais la pièce fondamentale de son jardin d’hiver, là où elle renferme son jardin secret, c’est sa serre. Ce puits de lumière qui chatoie sur ses plantations et  leur offre leur couleur si particulière.

Bien des années plus tard, David, son petit-fils, a souhaité partager avec le public brestois cet esprit du jardin d’hiver.

 


Un lieu hors du temps,
une cuisine gourmande et engagée

Dès son ouverture, le Jardin d’hiver offrira à ses clients une expérience complète et résolument différente de l’offre de restauration sur Brest.

Un espace hors du temps
Entrer au Jardin d’hiver, c’est pénétrer dans un environnement deconnecté : ici, les plantes, la lumière, l’ambiance sonore (chants d’oiseaux à midi et  jazz et bossa nova en soirée) font de ce lieu un espace à part, protégé des tumultes de la ville. Décoré d’objets chinés, de canisses, de plantes aux murs, il offre au client un décor résolument singulier, entre nature et restaurant, entre dehors et dedans.

Une cuisine gourmande et locale
A l’heure où les recettes sont en cours de création, le chef imagine des plats gourmands, renouvelés toutes les deux semaines et préparés exclusivement à base de produits frais, locaux et bio. Avec, pour accompagner les assiettes, une belle carte des vins, composée exclusivement de vins bios et naturels.

Un restaurant engagé
Solidaire et engagé, le Jardin d’hiver a fait le choix de confier les premières étapes de préparation des plats à l’atelier de préparation Penn ar Bio. Situé à Brest, Penn ar Bio œuvre pour la réinsertion de personnes en difficulté. Ce choix permet au Jardin d’hiver de partager le projet humain de Penn Ar Bio et d’y associer la signature d’un chef reconnu.

La signature d’un chef reconnu : Yvon Morvan

Ancien chef étoilé de l’Armen à Brest, Yvon Morvan a rejoint en 2016 le restaurant de fruits de mer Le Vioben à Landeda. Chef engagé, Yvon Morvan accompagne le lancement du Jardin d’hiver et signe les premières recettes.